L’été est la période de l’année durant laquelle les polars connaissent le plus de succès, et le roman policier de Michel Bussi est l’un des plus vendus de France.
 
Présentation du roman policier
Une histoire qui se déroule en plein été, et plus exactement durant deux étés, … mais à 27 ans de distance.
En 1989, une famille est littéralement décimée dans un accident de la route, en Corse. Il n’y a qu’une seule rescapée, survivante, Clotilde, une adolescente.
En 2016, elle revient pour la première fois sur les lieux du drame, afin d’exorciser ce passé douloureux.
C’est tout le contraire qui va se passer, à peine arrivée, elle reçoit une lettre de sa mère !!!
Comment une morte peut se manifester ? Et 27 ans après ? Clotilde va vivre un réel cauchemar.
 
L’avis de la presse et des lecteurs
Ce n’est pas la première fois que l’écrivain Michel Bussi aborde le sujet de l’accident et de la perte prématurée de parents.
En 2016, l’auteur avait confié à RTL les raisons de son obsession : « ce thème correspond à ma propre histoire. J’ai perdu mon père à 10 ans, et mes romans ne sont pas autobiographiques, mais il est vrai que la question de la paternité et de la perte d’identité revient souvent, et paradoxalement donne sans doute un fil conducteur à mes romans.
 
Un thriller qu’on ne peut pas lâcher avant de tourner la dernière page.
Clotilde Idrissi, petite-fille d’une personnalité de la région de Calvi, revient sur l’île de beauté à l’âge de 27 ans, après l’accident de voiture qui a coûté la vie à ses deux parents et à son frère. Sa quête ne se passera pas comme elle se l’imaginait…
Michel Bussi alterne le présent et le passé, ce qui crée un style particulier. En multipliant les fausses pistes, l’auteur joue avec les lecteurs, il les tient en haleine et crée le suspense.
Une écriture rythmée, le roman se lit facilement, et les personnages sont attachants.